Les belles enchères du mois de mars dernier


Jules BASTIEN-LEPAGE       :        Voilier par gros temps

Pas d'enchères exceptionnelles ce mois de mars 2019, cependant les artistes "majeurs" de notre région lorraine ont attiré la convoitise des amateurs conduisant à des prix parfois largement supérieurs aux estimations des experts.
A tout seigneur, tout honneur avec le meusien Jules BASTIEN- LEPAGE
Le sombre "Voilier par gros temps" de 1883,  bien dans la veine des scènes tempétueuses de Jules-Achille NOEL, était estimé entre 12 000 et 15 000 euros.
Le 27, à Paris, la Maison Artcurial le cédait, hors frais pour la somme respectable de 52 000 euros.

 

Changeons de matière et de siècle avec la nancéien Claude Michel CLODION.
En 1798, il sculptait, en terre cuite, cette statuette "Le chasseur" haute de 35,5cm.
Lors de la vente organisée par l'étude parisienne de Maîtres Binoche et Giquello dans l'Hotel Drouot ce 29 mars, là encore l'estimation (20 000-30 000 €) était largement dépassée puisqu'il fallait investir avec les frais 56 672 € pour s'en porter acquéreur.

O_CLODION - Le_chasseur.jpg tandis que, toujours à Paris, mais chez Artcurial, notre sculpteur voyait sa terre cuite "Jeune fille attachant sa chaussure"doubler son estimation pour s'envoler à 33 800 €
                                          O_CLODION - Jeune_fille_attachant_sa_chaussure.jpg

Un bond dans le temps et nous voici au XXème siècle avec Francis GRUBER, le fils du maitre verrier de l'Ecole de Nancy. Durant sa trop courte vie, le peintre expressionniste a mis sur toile cette "Femme sur un lit rouge" en 1946.
Présentée le 19 par la Maison Rossini à Paris, elle a été adjugée conformément à son estimation pour 24 000 euros.

       O_GRUBER - Femme_sur_un_lit_rouge.jpg

 

L'offre concernant les verreries des artistes de l'Ecole de Nancy, Emile GALLE, les Frères DAUM, DELATTE ou les frères MULLER demeure pléthorique et chaque jour, les amateurs peuvent trouver dans toutes les salles de ventes françaises et étrangères un grand nombre de vases, lustres ou objets divers pour des prix variant de quelques centaines d'euros à des sommes astronomiques.
La meilleure enchère de ce mois a été atteinte, toujours à Paris, chez Maitre Millon, avec cette belle lampe "Mouettes et voiliers", de la Maison Gallé, haute de 56 cm.
Il a fallu investir, au delà de son estimation haute, 16 905 euros pour en devenir propriétaire.

                              O_GALLE - Lampe_champignon_Mouettes_et_voiliers.jpg 
Revenons aux arts graphiques avec le messin Ker-Xavier ROUSSEL, ce peintre nabi  appartenant au groupe formé par Paul SERUSIER avec Pierre BONNARD, Maurice DENIS, Edouard VUILLARD, Felix VALLOTON et quelques autres.
Peinte vers 1911, cette étude pour le tableau du Musée d'Orsay "L'enlèvement des filles de Leucipe par Castor et Pollux", de taille respectable, 420cmx240cm (!!) elle était adjugée 19 000 euros le 14 par Maitre Blanchet à Paris.
                                     lot-89518-1.jpg

En remontant le temps, arrêtons nous au XVIIème siècle pour retrouver un autre messin Sébastien LECLERC.
Un exceptionnel dessin recto-verso à la plume et encre noire "Projet de Mai des Gobelins permanent" au recto et "Projet d'élévation d'un arc de triomphe" au verso dépassait nettement son estimation haute pour atteindre l'enchère de 24 000 euros le 27 chez Christie's à Paris.

                                   2019_PAR_16827_0060_000(sebastien_le_clerc_projet_de_mai_des_gobelins_permanent_project_deleva).jpg

Jean, Ignace, Isidore GRANDVILLE, ce nancéien, a caricaturé ses contemporains avant d'illustrer des ouvrages particulièrement recherchés comme "Les métamorphoses du jour", "Scènes de la vie privée et publique des animaux", "Un autre monde", "Les fleurs animées" ou encore "Les étoiles" et bien d'autres que vous pourrez retouver sur la fiche de l'artiste.

Un de ses dessins satiriques "Le choléramouche" commenté par l'artiste, a sucité la belle enchère de 11 000 euros le 27 chez Christie's à Paris.
  2019_PAR_16827_0131_000(jean-ignace-isidore_gerard_dit_grandville_le_choleramouche).jpg 

Camille HILAIRE, un des artistes lorrains contemporains les plus recherché, a beaucoup peint la Normandie et ses pommiers. La Provence et ses couleurs a inspiré aussi l'artiste, la Côte d'Azur a été représentée de multiple fois. 
Le 24, c'était la Provence continentale qui était aux cimaises avec ce "Champ de lavande". A Versailles Maître Pillon abattait son marteau à 11 000 euros, au double de son estimation.

   O_HILAIRE - Champ_de_lavande_0.jpg

Dans cette liste non exhaustive de résultats, on pourra aussi évoquer dans l'oeuvre de cet artiste controversé Jean RUSTIN, cette "Femme assise dans la pénombre" vendue sous son estimation basse pour 13 500 € le 31 chez Maitre Digard à Paris.
                    O_RUSTIN - Femme_assise_dans_la_pénombre.jpg 

 

Et puis, pour une fois, il ne faudrait pas oublier ces "petits" peintres lorrains parfois bien injustement délaissés et dont les faibles ventes ne reflètent pas toujours le talent.
Nous pourrions citer ainsi au milieu des 255 lots concernant nos artistes régionaux, Michel Auguste COLLE. Cette aquarelle impressionniste a été cédée pour 70 euros le 2 à Nancy....

O_COLLE - Champigneulles.jpg            tandis que cette autre aquarelle "Vallée de Bellefontaine" ne dépassait pas la même enchère....  O_COLLE - L'étang_de_Bellefontaine.jpg_0.jpg

Nicole Gauthier a peint (avec talent) la campagne aux alentours de Nancy, ses toiles telle ce "Paysage d'étang", sont souvent négligées dans les salles de ventes et cette huile a difficilement suscité l'enchère de 90 euros à Nancy le 28.
                              O_GAUTHIER - Paysage_d'étang.jpg

Le vosgien Henri ROVEL a beaucoup peint ses Vosges natales, sa renommée demeure cependant bien limitée surtout dans les salles de ventes étrangères. Ainsi le 16 en Allemagne à Coblence  cette vue vraisemblable de la vallée de la Plaine n'a-t-elle pas atteint son estimation à 230 euros.
  O_ROVEL - Hügelige_Sommerlandschaft_mit_Blick_auf_eine_alte_Ziegelei.jpg
 

 Un autre artiste de talent, Léon HUSSON a, lui aussi, peint sa petite ville d'adoption "Laxou". Quelque peu boudée à Nancy le 2, elle n'a pas dépassé les 300 euros.
                             O_HUSSON - Laxou.jpg

Enfin en changeant de matière, le bon sculpteur Prosper LECOURTIER n'a pas eu la même reconnaissance que Christophe FRATIN et ses sculptures animalières demeurent peu connues donc peu recherchées telle cet "Epagneul découvrant un lièvre dans son terrier" avec la faible enchère de 200 euros, loin des records de son maitre messin !
     O_LECOURTIER -  Épagneul_découvrant_un_lièvre_dans_son_terrier.jpg.jpg
Et tant d'autres....
Vous retrouverez toutes les ventes de ce mois de mars dans nos "Ventes mensuelles " répertoriées par Artlorrain.com

Collectionneurs et amis, la Lorraine a engendré nombre de bons artistes. Ne serait-il pas temps de réserver un meilleur accueil à ces petits maitres bien délaissés ?
Robert LETERRIER