Emile FRIANT, Jacques MAJORELLE, Claude DERUET, Jules BASTIEN-LEPAGE, Alfred RENAUDIN...(Tous les résultats sont désormais sur le site)


Emile FRIANT       :  Le repas frugal

Le 21 juin prochain, les amateurs d'art "lorrain" vont se passionner pour la vente organisée par la Maison Sotheby's à Paris.

Artlorrain.com remercie tout particulièrement Madame Bianca SCHOR de cette prestigieuse Maison, pour les documents qu'elle a bien voulu lui fournir.

Dans sa salle du 76, rue du Faubourg Saint Honoré, Sotheby's France va mettre en vente une partie de la succession de Jean-Louis BURTIN (1878-1940).

Sculpteur et ami d'Emile FRIANT, Burtin a été un grand collectionneur d'oeuvres du Maître.
Un fort lot de sa Collection de gravures du peintre-graveur  a déjà fait l'objet d'une vente organisée le 17 juin 2017 par Maître Perrin dans son Hotel des Ventes de Nabecor à Nancy.
Les amateurs se sont alors disputés cent soixante deux lots, bien au delà des estimations, tel cet "Autoportrait" , une épreuve unique du 6ème état qui a été cédée pour 1400 euros.
                                                O_FRIANT - Autoportrait_2.jpg

En ce premier jour de l'été, cette vente parisienne de la succession Burtin va être consacrée aux oeuvres peintes de FRIANT.
Notons que certaines d'entre elles avaient été acquises par J.L. Burtin lors de la mémorable vente de la succession du mécène Eugène Corbin qui a été officiée le 19 octobre 1936 à l'Hotel Drouot de Paris sous le marteau de Maître Roger Walther aidé par l'expert Pierre Lamy.

Ce dernier préfaçait alors le catalogue en ces termes :

"Nous pourrions inscrire en sous titre : Collection d'un amateur lorrain qui a su grouper les oeuvres des meilleurs artistes de sa région à la fin du XIXème siècle.
FRIANT, Henri ROYER, DELATTE(sic), COLLE, pour la peinture ; GALLÉ, DAUM, MULLER pour les verres ; FINOT, MOUGIN, pour la sculpture et les grès, ont porté haut leur art. Ils ont été adoptés par Paris, puis par le monde entier, et nous avons oublié qu'ils sont partis de la région nancéienne.
Leur réunion permettra de voir que leurs oeuvres ont une parenté, qu'elles sont toutes empreintes des qualités de la race lorraine : vigueur, précision, humanité, poésie.
Commençons par les chefs de file : FRIANT, GALLÉ.
Le maître Emile FRIANT, l'auteur de "La Toussaint" du Musée du Luxembourg est ici largement représenté par des compositions comme "La Joie de vivre", "La Barque", "Le Repas frugal", "La Discussion politique", "Le Printemps", "La lecture dans le parc", chefs-d'oeuvre d'une précision qui n'exclut pas la belle couleur, l'atmosphère et la vérité. Des paysages du Nord-Africain, de Naples etc.. : 19 toiles, des aquarelles, des dessins, des eaux-fortes en belles épreuves au trait ferme. Plusieurs de ces pièces nous sont connues par des expositions de Paris, New-York et Londres........
"

Que dire de plus ?
Nous allons très certainement assister à une vente "évènement" qui a déjà donné lieu à des articles élogieux dans la presse locale lorraine.
Les ouvrages consacrés à FRIANT ont longuement évoqué plusieurs oeuvres qui vont être présentées. Ainsi les curieux pourront feuilleter  "Emile FRIANT" édité au décés de l'artiste en 1927 par les amis et admirateurs du peintre lorrain, le "Emile FRIANT et son oeuvre" d'Arsène Alexandre de 1930,  le "Peinture et Art Nouveau" publié par le Musée des Beaux-Arts de Nancy lors de l'exposition des 24 avril-26 juillet 1999, le superbe "Friant" de Henri Claude  de 2005 ou encore le catalogue consacré à l'Exposition "Emile Friant, le dernier naturaliste ?" de novembre 2016 à février 2017.
 
En tête de cet article, nous avons choisi de présenter "Le repas frugal". Cette oeuvre, une huile sur panneau - 29,8cmx37,5cm - de 1894,  présente une "atmosphère d'une tranquille solidarité familiale résolument ancrée dans son époque de la fin du XIXème siècle, et pourrait être rapprochée du "Repas de Paysans" de Le Nain. (H. Claude). Il s'agit de la famille Ledergerber dont une des filles Eugénie sera la compagne de l'artiste de très nombreuses années.

Autre toile figurant dans la vente  "Le repos des artistes" de 1880. Friant y représente ses deux amis, anciens condisciples de l'Ecole des Beaux-Arts de Nancy, Camille MARTIN et Mathias SCHIFF, tous deux artistes qui  disparaitront trop rapidement et de ce fait auront une très brève carrière.
   O_FRIANT - Le _repos_des_artistes.jpg 

Citons aussi cette "Tendresse maternelle" une huile sur panneau de 1906 - 61cmx44cm - estimée entre 40 000 et 60 000 euros.
                                O_FRIANT - Tendresse_maternelle.jpg

L'Afrique du Nord, que Friant a visité en deux occasions en 1887 et en 1892, a été aussi source de sujets vivants et colorés qui conduiront quelques décénnies plus tard aux oeuvres marocaines de Jacques MAJORELLE.
Ainsi cette "Fileuse à El Kantara" une huile sur toile peinte en 1892 - 74,5cmx58,5cm.
                     O_FRIANT - Fileuse_à_El_Kantara.jpg
Ou cette autre huile sur panneau "Paysage des environs de Tunis" de 1887- 46cmx53,5cm -estimée entre 15 000 et 20 000 euros  :
     O_FRIANT - Paysage_des_environs_de_Tunis.jpg

FRIANT, peintre "naturaliste" mais aussi peintre "intimiste" avec cet  "Un étudiant  - Autoportrait ?" de 1885 avec une estimation de 15 000 à 25 000 euros
    O_FRIANT - Un_étudiant.jpg

Ou enfin ce "Coquelin Ainé dans son bureau" une petite huile sur panneau 24cmx29,7cm estimée entre 6000 et 8000 euros.
    O_FRIANT - Coquelin_Ainé_dans_son_bureau.jpg

Evoquons aussi cette scène de cirque "L'Entrée des clowns" une huile sur toile peinte en 1881 - 26,5cmx40,5cm :
     O_FRIANT - L'Entrée_des_clowns.jpg.jpg
Et de nombreuses autres oeuvres, dont des dessins et gravures que je vous laisse découvrir sur Artlorrain.com.

Cette grande vente aux enchères organisée par la Maison Sotheby's comporte aussi des oeuvres de toutes origines et de tous temps, des écoles italienne, hollandaise, flamande, française, des sculptures et des dessins.

Signalons que dans la section "Lorraine", en plus de FRIANT, on trouvera des oeuvres de Claude DERUET, de Edmond PETITJEAN avec ce superbe et lumineux "Chemin en bord de mer" 125cmx200cm estimé entre
10 000 à 15 000 euros
  O_PETITJEAN - Chemin_en_bord_de_mer.jpg

D'Alfred RENAUDIN, ce beau paysage lorrain "Vue du village de Cirey sur Vezouze" une huile sur toile 50cmx73cm de 1924 :
  O_RENAUDIN - Vue_du_village_de_Cirey_sur_Vezouze.jpg.jpg

Et puis, quelques oeuvres de Jacques MAJORELLE, de Jules BASTIEN-LEPAGE, d'Henri Paul ROYER et des sculptures d'après Claude CLODION.
Une "immense" vente donc, à retrouver en détail pour ce qui concerne nos compatriotes lorrains sur Artlorrain.com.
Robert LETERRIER